Folie Douce par Lauren Bastide

La newsletter de recommandations culturelles sur la santé mentale. Suivez les sorties de nouveaux épisodes du podcast Folie Douce et retrouvez deux fois par mois des conseils personnalisés de Lauren.

image_author_Lauren_Bastide
Par Lauren Bastide
28 mars · 2 mn à lire
Partager cet article :

Folie Douce, avec Elsa Wolinski 🪩

Pour ce sixième épisode de Folie Douce, Elsa Wolinski est mon invitée.

Hello les Douceurs,

Ce matin sur vos plateformes de podcast, vous avez trouvé un épisode de Folie Douce qui me tient très à coeur. J’y recueille la voix, éloquente et pleine de fêlures, d’une consœur journaliste : Elsa Wolinksi. Ça n’est pas le seul paradoxe qui définisse Elsa, être solaire qui masque derrière ses rires et ses salopettes colorées des pensées noires et des traumatismes jamais réglés. Peut-être parce qu’on ne règle jamais vraiment les traumas, on les identifie, pour commencer, et ça prend un temps fou. Quand elle évoque les attentats de janvier 2015, qui ont vu mourir son père brutalement, sa voix s’étrangle. Et la mienne aussi, cette mort violente, par arme à feu, résonnant fort avec mon trauma à moi, de dix ans plus ancien. Là n’est pas le propos. Ou peut-être que si. Cet épisode me bouleverse parce qu’y résonne la voix d’une personne que la vie a trimballée d’une violence à l’autre, d’un soin à l’autre (ses enfants, sa mère…), sans lui laisser le répit de traiter les blessures profondes, celles qui viennent de l’enfance. Et celles qui probablement l’ont obligée à lutter depuis presque toujours contre les dépendances et les troubles du comportement alimentaire. Mais on y entend aussi une femme qui à l’aube de sa cinquantaine, alors qu’elle décide de lancer un podcast nécessaire pour lever les tabous autour de la ménopause (allez découvrir @allezjose), découvre qu’elle a une santé mentale et qu’il est temps d’en prendre soin. Et elle le fait. Embarquant dans sa course toute une génération de soeurs. Merci Elsa, pour ta confiance et ta sincérité au micro de Folie Douce. Force et douceur pour la suite.

Prenez soin de vous et prenez votre temps,

Lauren

PS : vous vous rappelez les chansons cachées à la fin des albums dans les années 90 ? Bon. Autant dans cet épisode, y’a un truc de ce goût là. Les vrai·es sauront.

Elsa Wolinski @nieszawer_celineElsa Wolinski @nieszawer_celine

Si cet épisode de Folie Douce parle de beaucoup de sujets différents, c’est le fait de la vie et de la personnalité de son invitée, Elsa Wolinski.

Autrice, journaliste, fondatrice du podcast Allez j’ose ! et de la marque de vêtements Sisterhood, Elsa Wolinski raconte au micro de Lauren Bastide son enfance, son père, le dessinateur Georges Wolinski. Elle parle de la brève thérapie EMDR qu’elle a fait après l’attentat du 7 janvier 2015, mais aussi d’une vie toujours tournée vers les autres, notamment vers sa mère Maryse, qui développe un cancer peu après cet évènement traumatique. Elsa Wolinski n’a finalement jamais eu le temps de se retourner sur sa propre histoire : c’est seulement maintenant, alors qu’elle aborde la cinquantaine, qu’elle commence à avoir l’espace pour le faire. Elle qui a du mal à se voir, à trouver sa place, évoque aussi l’empathie et la faculté à se mettre « dans l’autre ». Elle parle longuement de sa lutte - encore en cours - contre les troubles du comportements alimentaires (TCA), et de sa volonté de lever les tabous autour de la ménopause, et les questions sexistes qui entourent ce sujet.

Quelques ressources sur les troubles du comportement alimentaire (TCA) :

- cette page très complète du site de la Fondation pour la recherche médicale

- cet épisode des Maux bleus sur l’hyperphagie et les TCA

- le livre Devenir anorexique de la sociologue Muriel Darmon aux éditions La Découverte

- cette enquête de Libération (réservée aux abonné·es) sur les ravages qu’ont fait les confinements liés au Covid 19 sur les personnes atteintes de TCA

Écoutez Folie Douce sur toutes les plateformes et suivez-nous sur instagram :

Folie Douce donne la parole à des artistes, des militant·es, penseur·euses pour explorer leur parcours de santé mentale à la lumière de leur travail artistique ou politique. Ce podcast a pour vocation de faire émerger des récits à la première personne. Les propos de ses invité·es n’ont pas valeur d’expertise. Le terme « folie » est employé ici à des fins de renversement du stigmate et de réappropriation d’une identité habituellement imposée et marginalisée.

Cet Ă©pisode de Folie Douce Ă©voque le deuil, les troubles du comportement alimentaire, les attentats, les armes Ă  feu, la grossophobie, les drogues.

Si vous traversez un moment particulièrement difficile, vous pouvez appeler le 3114, des personnes formées vous écouteront et vous orienteront.

Consultant : Morgan Noam, Psy engagé

Programmation et Presse : Marie Laurence-Chérie / marie.laurence.cherie.prod@gmail.com
Partenariats : MĂ©lanie Vazeux, The Podcast Bureau / melanie@thepodcastbureau.fr

...